La critique

Après son film « Super » mettant en scène Ellen Page et Rainn Wilson, James Gunn nous raconte ici l'histoire méconnue (si on n'est pas lecteur de comics) des gardiens de la galaxie. Humour, personnages hauts en couleur et batailles spatiales sont au rendez-vous.

Avant la critique je voudrais que l'on se remette dans le contexte du film produit par la société Marvel. « Les Gardiens de la Galaxie » fait donc partie de la phase 2 de Marvel lancé par « Iron Man 3 » suivis par « Thor : le Monde des Ténèbres » et enfin par « Captain America : le Soldat de l'Hiver » en mars dernier.

Les Gardiens de la Galaxie
Les Gardiens de la Galaxie

Une phase 2 qui pour moi n'était pas vraiment partit sur de très bonne base même si chacun des films cités plus haut sont à mon sens les meilleurs de leur sagas respectives. Néanmoins cela n'en fait pas de grands films mais plus des blockbusters bourrés d'effets spéciaux et au scénario peu ingénieux. On aime quand même revoir les personnages que l'on affectionne tant, et il est vrai que l'on passe un bon moment devant chacun de ces films. Mais rien de plus. Alors que « Avengers » concluait une première phase rudement menée, c'est « Avengers:Age of Ultron » qui conclura cette deuxième. Mais entretemps des nouveaux héros arrivent et il est vrai qu'un peu de fraicheur fait vraiment du bien dans ce monde Marvel un peu trop formaté.

C'est donc « The Guardians of the Galaxy » qui nous présente ces nouveaux personnages à travers une histoire comparable à celle d' « Avengers ». Un empereur galactique veut mettre la main sur la galaxie et détruire des planètes grâce à une pierre puissante.

Une histoire pas très originale (vous me direz, on est habitué chez Marvel) que nous suivons là, avec quand même un certain plaisir. Car même si l'histoire en elle-même n'a rien de cassant, c'est bien les personnages et toutes les choses autour qui font pleinement apprécié le film au spectateur. La première partie du film est un peu poussive et un poil ennuyante même si elle contient des scènes qui font sourire. Il est assez difficile de se mettre dans le bain même si le spectateur ne sera pas totalement désintéressé. Mais lorsque James Gunn réuni enfin ses personnages, on a droit à un lot de scènes vraiment sympathiques et dès lors le film devient beaucoup plus intéressant pour arriver à un final réussi. Des batailles spatiales qui ne sont pas sans rappeler Star Wars, de l'humour à revendre qu'il soit de situation ou simplement présent dans les répliques (« Je S'appelle Groot ») et une ambiance visuelle et sonore riche font du film un space opéra très maîtrisé.

Les gardiens de la galaxie, ce sont cinq personnages haut en couleur, un peu stéréotypés (l'un a perdu sa mère, l'autre sa famille, deux sont laissé de côté par la société, etc...) mais bourré d'humour. Chacun d'entre eux est interprété par un acteur/actrice au top de sa forme avec notamment un Chris Pratt au sommet dans la peau de Peter Quill alias Star-Lord. Zoé Saldana campe admirablement Gamora, le catcheur Dave Bautista est l'excellent Drax le Destructeur. Quant aux deux derniers personnages, ce sont Vin Diesel et Bradley Cooper qui leur prêtent leur voix. Vin Diesel est l'attachant Groot et sa seule réplique qui fait rire, et Bradley Cooper interprète donc le raton laveur Rocket.