La critique

Cinquième épisode des aventures d'Ethan Hunt, « Mission Impossible : Rogue Nation » sort sur nos écrans en cette fin d'été 2015. Les sagas ont la part belle cette année avec les sorties de « Jurassic World » ou encore « Terminator Genysis » mais pas toujours avec de grands films à la clé. Voyons si l'équipe Mission impossible va elle aussi nous décevoir, ou si la saga va continuer dans le bon chemin qu'elle avait jusque-là emprunté.

Cette année 2015 est semée d'embuche pour nos chères sagas. Si le box-office se porte toujours à merveille, surtout du côté d'Universal Studio, l'art en prend un sacré coup dans la figure avec des films souvent débiles et étonnamment incohérents.

Mission Impossible: Rogue Nation
Mission Impossible: Rogue Nation

Ainsi en avril, « Avengers : L'Ere d'Ultron » avait déçu et toujours pour la même raison que les autres films Marvel récemment sortis : un manque d'originalité. Le studio, suivi par beaucoup d'autres maintenant, reprend la même sauce à chaque film. La conséquence, pas UN SEUL film inoubliable à ce jour. Pas un. Mais Marvel a quelque peu payé son manque d'ambition au profit d'autres comme Universal qui ont fait un carton incroyable. « Fast and Furious 7 » et « Jurassic World » sont les principaux artisans de la réussite du studio. Si l'un est un hommage fulgurant à son regretté acteur(Paul Walker), l'autre était beaucoup attendu dans le monde entier. Même si les critiques ont été clémentes sans être élogieuses envers les deux films, il ne fait aucun doute que le côté artistique a été mis de côté au profit du divertissement grand public. Le problème n'étant pas ces deux films de sagas parmi tant d'autres, mais plutôt l'ensemble des films appartenant à des sagas et sorties récemment. « Terminator Genisys », « Fast and Furious 7 », « Avengers : L'Ere d'Ultron », « Jurassic World », etc... Leur point commun : être divertissant. Leur autre point communs : être bêtes, bourrés de clichés et souvent incohérents.

C'est dans ce contexte que réapparait la franchise Mission Impossible. Une franchise lancée en 1996 par Brian de Palma et passée entre les mains de John Woo, JJ Abrams et Brad Bird depuis. Une saga qui malgré un épisode 2 un peu too much réussit à apporter du sang neuf à chaque nouvel opus. C'est Christopher McQuarrie qui a eu la lourde tâche de reprendre la série pour un cinquième épisode, toujours avec le vénérer Tom Cruise.

Films survitaminés et repoussant les limites du possible, les mission impossible s'imposent remarquablement bien dans le cinéma d'action et d'espionnage de ces dernières années. Ce nouvel épisode dont on va enfin parler, ne déroge surtout pas la règle. « Rogue Nation » n'est pas un épisode que l'on attendait patiemment puisque l'on ne sait pas quoi attendre d'un nouveau mission impossible à part peut-être une mission impossible. Si on y réfléchis clairement avant d'y aller, qu'espérer de ce nouvel opus ? Le maximum n'a donc pas été fait avec «Protocole Fantôme » ? Peut-on attendre mieux ? Ne pensez-vous pas que nous avons faits le tour de l'univers MI ? Ces questions, le public est en droit de se les poser, et comme vous pouvez le voir, elles ne sont pas si évidentes.

Il n'en reste pas moins que « Rogue Nation » est bien réel et que le film est une réussite. Au niveau du scénario, il y a un fervent mélange de références habituelles(organisation secrète qui veut détruire le monde, manichéisme) et de nouveautés bien distillées. L'histoire est assez complexe même confuse parfois et laisse une bonne part de suspense(la femme du film Ilsa Faust y est pour beaucoup) bien que le dénouement n'ait rien d'original comme à son habitude dans les épisodes de la saga. Comme James Bond, MI s'attaque aux affaires d'états et c'est vrai que ce virage est assez intéressant. Les enjeux ne sont jamais exploités à fond, on le regrette toujours, mais ce qui nous est proposé est cohérent. « Rogue Nation » se permet beaucoup de petites doses d'humour jamais ridicule, qui apporte de la fluidité à son scénario.

Dans l'aventure du cascadeur, agent et champion d'apnée Ethan Hunt, McQuarrie se permet quelques scènes assez grandioses et mémorables. La scène de l'opéra notamment, est une référence absolue. L'utilisation du décor, l'ambiance sonore et visuelle, tout est parfait dans cette séquence. L'on se souviendra aussi des poursuites spectaculaires notamment les scènes avec les motos. Bel hommage au film de John Woo. Même si on pourra regretter le manque criant de réalisme parfois(la BMW qui fait des tonneaux pour le coup impossible et des sauts sans tremplin), la globalité est d'excellente facture.

Parmi cette déferlante d'effets spéciaux, de poursuites effrénées et de moment de bravoure, on retrouve notre vieux Tom Cruise(53ans) qui paraît toujours aussi jeune. Acteur mais surtout cascadeur, l'américain est toujours aussi parfait. Dommage que la production nous ait vendu la fameuse scène de l'avion effectuée en prise réelle alors que celle-ci ne sert absolument pas dans le film. Enfin bon, Tom s'amuse et c'est bon à voir. Les seconds rôles sont eux aussi de grandes réussites. A commencer par le fabuleux Simon Pegg. Mais aussi Rebecca Ferguson qui a été assez impressionnante. Heureux de revoir Jeremy Renner même si son rôle s'est beaucoup amoindris. A noter les apparitions de Ving Rhames et Alec Baldwin.