La critique

Darren Aronofski signe ici son deuxième long-métrage après « Π ». Requiem For a Dream est devenu un classique du film traitant sur le thème de la drogue notamment connu pour son montage épileptique.

Parallèlement le film est loin de faire l'unanimité. Voyons donc pourquoi il y a tant de divergence dans les avis sur le film.

Requiem For a Dream
Requiem For a Dream

Le scénario de Requiem For a Dream est très bien écrit. Les bases sont bien posées, on découvre les personnages. Harry, sa mère, Tyrone puis Marion. Quatre personnages très intéressant avec chacun leurs problèmes. Chaque personnage trouve doucement des solutions, la mère d'Harry entame un régime pour passer à la télévision, Harry, Marion et Tyrone monte un business pour combler le manque d'argent. A priori les personnages sont dans la bonne voie. Mais justement Aronofski a décidé de maltraiter ses personnages car toutes leurs solutions vont engendrer de très gros problèmes. Des problèmes qui n'auront plus aucune solution... Autrement dit le dénouement sera dramatique. Le spectateur suit les personnages qui sont comme dans un cercle infernal. En tant que spectateur, on est choqué, terrorisé, on éprouve de la pitié, du dégout,etc.. On assiste à des scènes parfois explicite, parfois violente physiquement comme verbalement. En malmenant ses personnages, le réalisateur malmène aussi le spectateur.

Le thème sur lequel traite le film est très réaliste. C'est le thème de l'addiction. L'addiction à la drogue comme au médicament. On peut penser que le réalisateur avait une réelle volonté de choquer le spectateur pour vraiment montrer les conséquences que peuvent avoir ces addictions. Des conséquences physiques ou morales. Dans le film toutes ces conséquences apparaissent dans le dernier quart-d'heure. Un quart-d'heure éprouvant, hyper rythmé et très choquant. Ni le spectateur, ni les personnages n'en ressortent indemnes.

Pour jouer les rôles de ces personnages dramatiques, l'équipe du film a choisi un casting. A vrai dire ce casting est tout à fait surprenant de justesse. En commençant par Jared Leto, l'interprète d'Harry. L'acteur nous campe un parfait toxicomane. Marlon Wayans joue lui le rôle de Tyrone. Un personnage assez attachant, peut-être un peu moins addicte que les autres. L'acteur est impeccable. Côté féminin on n'est pas en reste non plus. Les actrices Jennifer Connely et Ellen Burstyn sont très convaincantes. La première est même impressionnante. Elle joue le rôle de Marion, un rôle difficile. Oui car Marion est un personnage qui est prêt à se donner à un homme pour quelques grammes de drogues. Ellen Burstyn quant à elle, joue la mère d'Harry. Elle subit une véritable métamorphose physique entre le début et la fin du film. L'actrice est méconnaissable et colle à la peau de son personnage.