La critique

Ron Howard revient avec cette fois-ci le genre du biopic basé sur une histoire de rivalité entre deux pilotes automobiles.

A première vue, on peut se dire que le scénario n'est pas pour tout le monde mais bien pour les fans de Formule 1 ou des courses automobiles.

Rush
Rush

Je suis allé voir ce film sans en attendre beaucoup mais les critiques étaient plutôt élogieuses. Il s'avère que l'on ne sort pas déçu de « Rush »...

Pas entièrement centré sur le monde de l'automobile mais plus sur les rapports humains entre les deux courageux pilotes Niki Lauda et James Hunt, « Rush » est une agréable surprise ouverte pour tout le monde, pas besoin d'être un fan de course pour apprécier l'oeuvre. Le film nous compte une histoire dramatique de rivalité entre les deux pilotes. Le scénario est assez accrocheur, ne tombe jamais dans le grotesque et est basé sur une histoire vraie d'où la qualification de Biopic. Il est fort intéressant de découvrir cette histoire vraie pleine d'humour, de moment difficile, de respect et aussi d'amitié.

Cette fameuse histoire est racontée du point de vue du vrai pilote maintenant à la retraite, Niki Lauda, l'autre pilote James Hunt étant décédé. Lauda raconte sa propre histoire, comment il voyait sa rivalité avec Hunt, le respect qu'il avait pour lui et finalement leur lien d'amitié. Une belle histoire, parfois difficile notamment lorsque Lauda a son accident au Nurburgring et qu'il est défiguré à vie, mais surtout la réaction brutale mais humainement magnifique d'Hunt envers un journaliste qui insista sur la défiguration de Lauda. Plus qu'une rivalité, l'histoire montre bien que la compétition entre les deux pilotes ne les a pas empêchées de se respecter, et on se rend compte en tant que spectateur que finalement cette rivalité était plus médiatique que réelle.

Même si le récit est d'abord centré sur les deux pilotes de F1, les femmes de chacun des pilotes prennent une place à part entière dans le film. L'une celle d'Hunt, une femme forte que le pilote va finir par délaisser tellement il est obnubiler par la compétition. L'autre, celle de Lauda, qui est finalement une femme très courageuse, qui soutiendra son mari jusqu'au bout notamment lors de son grave accident. Ces deux femmes jouent un rôle capital dans l'aspect dramatique du film. Leur rapport avec leurs maris respectifs montre que la compétition de Formule 1 entraîne parfois des conflits dans les couples.

Pour donner du charisme à ces personnages, il fallait des acteurs et actrices capables de grandes performances. Le casting choisi pour « Rush » a été largement à la hauteur. Je commencerais par l'impressionnant Daniel Brühl que l'on a pu voir notamment dans « Inglorious Basterds ». Ici le rôle de l'acteur est celui de Niki Lauda. Un jeu juste, un personnage renfermé sur lui-même, l'acteur nous convainc d'une bien belle manière. De plus la ressemblance physique entre l'acteur et le vrai Niki Lauda est flagrante. Tout comme l'est celle entre James Hunt et son interprète Chris Hemsworth. Loin de son personnage de Thor, l'acteur commence à se faire une place à Hollywood et c'est en jouant de tel rôle qu'il y parviendra. James Hunt est un pilote à priori arrogant, un vrai tombeur et qui n'oublie pas de boire une bonne bière avant chaque départ. Du côté féminin on a la toujours charmante Olivia Wilde qui incarne Suzy Miller la femme d'Hunt. Grosse prestation de l'actrice une fois de plus. Et enfin pour rentrer dans la peau du personnage de Marlene Lauda, c'est Alexandra Maria Lara qui a été choisi. Excellente performance là aussi.