La critique

Justin Lin revient avec un sixième épisode encore plus porté sur l'action que ses prédécesseurs. Tellement que plusieurs scènes sont beaucoup trop surréalistes.

Le scénario n'a jamais été le point fort des épisodes de « Fast and Furious » et notre numéro 6 ne déroge pas la règle puisque une fois de plus c'est un scénario tiré par les cheveux qui dépend entièrement des personnages de la série.

Fast and Furious 6
Fast and Furious 6

L'histoire devait s'adapter aux désirs des spectateurs. Et le plus grand désir était de réunir tous les personnages comme dans l'épisode 5 et de trouver des méchants. C'est ce qui a été fait. On reprend les gros bras (Vin Diesel et Dwayne Johnson), les belles filles, le beau gosse Paul Walker, les très drôle Tyrese Gibson et Ludacris, et on fait un film. On n'oubli pas de réinclure Michelle Rodriguez, on ajoute des méchants et le tour est joué. Voilà comment gagner plus de 700 millions de dollars !! Ce sixième épisode est surement le plus impressionnant niveau effets spéciaux mais n'est pas le meilleur. Par contre c'est l'épisode le plus rentable. Preuve que Justin Lin a tout compris de ce que le public attend d'un Blockbuster.

Pour en revenir au scénario, il n'est donc pas très fin et ressemble finalement à celui de l'épisode précédent. Seulement le final de ce sixième épisode est très impressionnant mais aussi pas du tout réaliste. On préférera la fin de « Fast and Furious 5 » qui était plus plausible et pas moins impressionnante. Le défaut qui apparaît dans cet épisode et qui n'était pas présent dans les autres, c'est son manque de réalisme. Les cascades sont trop fortes, le final n'est pas crédible et le char sur l'autoroute, WTF ? Trop c'est trop et là ça en devient indigeste. Je veux bien qu'une espèce de Formule 1 fonce dans les policiers et les fassent voltiger, mais qu'un char écrase des voitures sur l'autoroute et qu'une piste de décollage d'avion fasse environ une dizaine de kilomètres de long, ce n'est pas concevable. Même si toutes ces cascades sont réussies et bien faites je le conçois, le film n'en est pas plus réussi .

Le casting du film se veut toujours plus attrayant au fur et à mesure des épisodes. Ici on reprend les mêmes acteurs que dans « Fast and Furious 5 » et on ajoute de nouveau. Paul Walker est une fois de plus de la partie et nous signe une très bonne prestation. Vin Diesel toujours pas très charismatique est là aussi. Son acolyte musclé Dwayne Johnson est encore là. On retrouve entre autres Jordana Brewster, Tyrese Gibson, Sung Kang, Gal Gadot, Ludacris et Elsa Pataky. Les nouveaux ou revenant sont donc Michelle Rodriguez que l'on n'avait pas vue depuis l'épisode 4. Plutôt bien dans son rôle même si on a un peu de mal à croire à son histoire, l'actrice est agréable à revoir dans « Fast and Furious ». Luke Evans et Gina Carano sont les nouveaux de la franchise. Le premier est le méchant terroriste du film, Owen Shaw. La seconde est policière et se révèlera plus importante qu'on l'espérait. Un casting plutôt sympathique, toujours bourré de stéréotype évidemment.