La critique

Nouveau film de Darren Aronofsky après son Thriller « Black Swan », « Noé » nous transporte dans la légende de l'arche de Noé et nous met au cœur de l'acte de création de dieu.

Toutes les rumeurs catégorisaient « Noé » avant sa sortie comme un film non religieux mais simplement basé sur des faits ou des légendes religieuses. Ces rumeurs disaient que le terme de blockbuster se prêterait plus au film du réalisateur de « Requiem For a Dream ». En visionnant « Noé », on peut déjà s'apercevoir que ces rumeurs étaient en partie fausses.

Noé
Noé

Après avoir évoqué la religion dans son poétique « The Fountain », Darren Aronofsky nous y plonge complètement avec ce nouveau film. Tous les actes de Noé sont justifiés par la religion et par le contact qu'il peut avoir avec le Créateur. On nous raconte véritablement une légende religieuse et non pas que cela soit un mal. L'histoire de Noé, jamais vue sur grand écran, est des plus incroyables. Aronofsky a une façon de nous la raconter bien à lui et son film mise surtout sur ses personnages qui ne sont pas tous très profond mais tous importants.

Le personnage le plus en vue, celui qui tient le film sur ces épaules, c'est évidemment Noé. Noé, un homme qui suivrait la volonté du Créateur en allant même jusqu'à tuer les siens. L'interprétation de Russel Crowe est superbe. Il est très crédible dans son rôle et on voit véritablement son physique changer mais aussi son caractère et ses croyances. Une très grande performance. Ensuite on retrouve Jennifer Connelly dans le rôle de la femme de Noé. Vaillante, courageuse et protectrice, le personnage est plutôt intéressant dans son rôle de mère. Quant à l'actrice, elle a été convaincante de bout en bout bien qu'elle soit quand même un peu plus en retrait. Ensuite les enfants de Noé. Celui qui a fait la plus forte impression c'est Logan Lerman (« Percy Jackson ») dans le rôle d'Ham ou Cham. L'acteur a été splendide au point d’éclipser le fils aîné de Noé, son frère Sem, campé par Douglas Booth. Quant à Emma Watson, c'était la première fois que je la voyais dans autre chose que Harry Potter, elle m'a paru plutôt convaincante et très bien dans son personnage.

Même si en soit c'est une légende dont tout le monde a entendue parler mais peut-être pas en détails, L'Arche de Noé donne un bon sujet au film de Darren Aronofsky. Seulement « Noé » n'est pas seulement un film indépendant comme pouvait l'être « The Fountain », mais bien un blockbuster comme le disaient les rumeurs. On a des effets spéciaux à outrance qui sont parfois plutôt désagréable pour les yeux. Autant la bataille est bien faite bien que l'on n'ai pas un rythme de l'acabit du « Seigneur des Anneaux », autant les animaux en images de synthèse ce n'était pas top.

Mais ce qui manque le plus à ce blockbuster, c'est du rythme. Il y a bien évidemment des temps forts (batailles terrestres et départ de l'arche) mais ils sont trop peu nombreux et trop courts. Le reste du long-métrage est mou. On nous conte des légendes sur la vie et sa Création. L'histoire de cette famille est aussi plutôt intéressante mais au final c'est long et la fin se fait attendre. Une fin par contre bien faite et qui est complètement centrée sur Noé.