La critique

Film barré de Phil Lord et Christopher Miller, « 21 Jump Street » nous introduit dans le quotidien déjanté de la brigade de Jump Street.

Nous sommes donc plongés au cœur d'une relation entre deux coéquipiers qui doivent mener une enquête dans un lycée. Place donc à de l'infiltration parmi les jeunes d'aujourd'hui (Geeks, Gothiques, etc..) et surtout à une bonne rigolade à savourer entre amis et sans modération.

21 Jump Street
21 Jump Street

Tout d'abord je vous demanderai de laisser votre âme de cinéphile aimant les classiques ou les films intelligents qui peuvent parfois faire preuve de pas mal d'humour (les films de Terry Gilliam par exemple) au placard. Devant « 21 Jump Street », il est clair que vous n'assisterez pas à la perle que vous recherchez depuis longtemps. L'histoire du film des acolytes Phil Lord et Christopher Miller mettant elle-même en scène deux acolytes policiers complètement barrés, peut se qualifier de prévisible, vulgaire et surtout pleine de fougue telle la jeunesse des temps modernes. Un récit servant seulement un et un seul but, un moment détente frais pour vous faire oublier votre dur quotidien ou simplement vous faire aimer deux policiers à la fois débiles et attachants. Alors à quoi bon s'entêter à chercher les défauts d'un film qui nous a plu au premier coup d'oeil ?

Pourquoi la sauce prend elle autant ? Premier élément de réponse, son côté pas du tout sérieux cité plus haut. Il y a des explosions, des morts, des fusillades, mais toute cette mascarade reste vraiment dans le ton de l'humour. Entre une introduction vraiment pas originale d'un point de vue scénaristique (deux gars qui se détestaient au lycée se retrouvent tous les deux à postuler dans la police et deviennent pote) mais jouissive dans sa mise en scène ; des répliques qui frisent parfois le ridicule («et si on était pote tous les deux ») mais sont tout de même drôles ; et des scènes d'action très réussies et très rythmées, il faut avouer que le cocktail prend très vite. Ainsi on retiendra des situations vraiment hilarantes mais aussi très débiles (humour potache). La prise de drogue des deux policiers et les effets secondaires qui s'en suivent donnent des scènes excessivement drôles et jouissives.

Ensuite le film peut miser sur un duo d'acteurs absolument dément. Channing Tatum et Jonah Hill sont tous les deux bourré de talent dans leurs rôles. Leurs expressions faciales et leur sens de la déconne se ressentent vraiment. Leur complicité à l'écran est d'autant plus géniale qu'ils savent tous deux où sont les limites de leurs personnages, ne tombant jamais dans le « trop ». Pour le reste du casting, c'est globalement de bonne facture même si quelques personnages sont vraiment caricaturaux comme la bande de motards. A noter des interprétations de Dave Franco, Ice Cube et Johnny Depp.