La critique

Après avoir fait un tour chez David Fincher qui n'avait pas encore eu sa place dans la liste des critiques, on part maintenant du côté du cinéma coréen avec le classique de Park-Chan Hook : « Old Boy ». Un thriller surprenant, totalement maîtrisé et d'un cynisme incroyable.

Basé sur une histoire de vengeance pure et dure, « Old Boy » nous emmène dans la Corée du Sud pour nous y faire palpiter le cœur et nous émouvoir grâce à une facette très violente. C'est dans une ambiance malsaine, glauque presque horrifique qu'Oh Dae-Soo, le héros de l'histoire, essaye d'assouvir une vengeance qui le mènera à sa perte.

Old Boy
Old Boy

Oh Dae-Soo c'est un homme comme les autres. Un soir alors qu'il s'apprête à fêter l'anniversaire de sa fille, Oh Dae-Soo est kidnappé. Il est alors emprisonné sans aucune explication, châtiment injuste et incompréhensible. Quinze ans s'écoulent, quinze longues années avant son évasion et son envie toujours plus forte de vengeance. C'est en menant une enquête avec une fille qu'il rencontre dans un restaurant qu'Oh Dae-Soo va finalement découvrir la raison qui a poussé quelqu'un à l'enfermer pour le punir. Mais le punir de quoi ? Comme Oh Dae-Soo dans le film, «on a déjà trop parlé... ».

Cette vengeance est très intéressante dans son contenu notamment car le personnage principal n'est pas, mais alors vraiment pas du tout épargné. Torturé, battu, Oh Dae-Soo ressort meurtri de sa vengeance. Cela en fait une des très grandes qualités du film puisque son personnage principal, loin d'être fascinant, nous fait pitié et nous donne de l'émotion. Sa situation ô combien difficile est très compliqué à imaginer, très difficile à concevoir. On se demande comment le personnage aurait pu avoir plus de malheurs dans son existence. Oh Dae-Soo est surement l'un des personnages les plus malmenés qu'ai connu le cinéma.

Un côté dramatique indéniable du personnage que l'on a grâce notamment à une superbe interprétation de Min-sik Choi. L'acteur est parfait dans le rôle que ce soit dans les séquences d'action ou d'émotions. Autre membre de ce casting, Ji-tae Yu qui joue le détestable Lee Woo-Jin et Hye-Jeong Kang dans le rôle de Mido. Un casting pas très connu mais vraiment au poil.

Tous ces points cités plus haut sont très positifs. Que ce soit les acteurs et leurs personnages, l'histoire, les dialogues, les émotions dégagées par le film... Un autre point vient forcément s'y greffer et élever « Old Boy » au rang de chef-d'oeuvre incontestable, la mise en scène. Park-Chan Wook se distingue ici par des choix de cadrage, de décor et d'ambiance. Une ambiance assurément glauque, malsaine, avec beaucoup de violence, de brutalité, du sexe et des scènes très dures. Les décors jamais haut en couleur et toujours dans des tons très sombres permettent encore d'accentuer ces impressions. Quant aux cadrages, on en retiendra quelques-uns divinement bien choisit. Si il ne fallait en garder qu'un, ce serait évidemment le travelling lors du combat entre Oh Dae-Soo et une vingtaine d'hommes. Très réaliste mais surtout difficile à tourner sachant que l'espace était très étroit.