Charlize Theron

Charlize Theron

Biographie

Jeunesse

Charlize Theron naît à Benoni, une cité minière du Transvaal située à 25 kilomètres de Johannesburg, de Charles, d'ascendance française, et de Gerda d'origine allemande. Sa langue maternelle est l'afrikaans, l'anglais étant sa seconde langue. Charlize grandit en milieu rural dans la ferme de ses parents, par ailleurs propriétaires d'une entreprise de construction routière, et apprend le xhosa au contact des travailleurs de l'entreprise familiale.

À l'âge de 12 ans, Charlize est envoyée à la National School Of The Arts de Johannesburg. Elle y entretient sa passion pour la danse, dont elle commence la pratique dès ses 6 ans avec des cours de ballet. Ses performances font le ravissement de sa mère, qui l'encourage à développer ses talents artistiques. Ces expériences positives rendent les retours au domicile plus difficiles, tant sa situation familiale se dégrade. Son père Charles sombre peu à peu dans l'alcoolisme, et se montre de plus en plus distant vis-à-vis de sa famille. Puis, un jour de 1991, alors que Charlize est de retour de l'école pour le week-end, sa mère Gerda subit à nouveau les violences de son mari, et le tue par balles en état de légitime défense. Aucune poursuite judiciaire n'est engagée.

Sa mère a une influence positive dans sa vie, l'inscrit ensuite à un concours de mannequinat. Charlize, alors âgée de 16 ans, remporte ce concours et s'envole vers l'Italie pour représenter son pays au International New Model Today. Elle l'emporte encore une fois, ce qui lui offre l'opportunité de devenir mannequin professionnel. Elle quitte alors l'école et s'envole vers Milan, accompagnée de sa mère, pour commencer sa carrière de mannequin. Trois mois plus tard, sa mère Gerda retourne en Afrique du Sud à ses activités, tandis que Charlize s'installe à Milan et voyage à travers l'Europe pour son travail.

Après un an de travail en tant que mannequin, Charlize décide de s'adonner à sa passion pour le ballet et s'inscrit à la Joffrey Ballet School de New York, tout en acceptant quelques séances photos pour financer son séjour. Après 8 mois de cours, une blessure au genou la contraint à tirer un trait sur sa carrière de danseuse. Elle déménage alors vers Miami pour quelques mois et poursuit le mannequinat. Mais Charlize n'est pas intéressée par la vie de top model : elle veut avant tout développer ses talents artistiques.

Carrière

Débuts remarqués (1995-1997)

En 1994, encore une fois encouragée par sa mère, Charlize s'envole pour Los Angeles dans l'espoir de démarrer une carrière d'actrice. Les débuts sont difficiles, et aucun agent ne semble intéressé par ses talents. La nervosité liée à sa condition fait ressurgir des ulcères dont elle souffrait déjà au début de son adolescence, dégradant ainsi sa santé pendant plusieurs mois. Un jour, alors que Charlize se présente à la banque pour encaisser un chèque de 500 $ que sa mère lui a envoyé, le caissier lui en refuse l’encaissement. Charlize perd patience et insulte le guichetier et les clients de la banque. Elle est ensuite approchée par un homme témoin de son énervement et visiblement impressionné par sa « performance » dans la banque. Il lui annonce qu'il pourrait l'aider dans sa carrière d'actrice. Cet homme n'est autre que John Crosby, découvreur de talents et agent d'acteurs tels que Rene Russo et John Hurt. Celui-ci envoie l'ambitieuse Charlize à des cours de comédie, principalement pour effacer son accent Afrikaans très prononcé, et la fait profiter de ses connaissances.

En 1995, quelques mois après avoir commencé les cours de théâtre, Charlize fait ses débuts à l'écran dans Children Of the Corn III. Elle n'a pas de ligne de dialogue et n'apparaît que quelques secondes dans le film, mais d'autres opportunités se présentent. Elle accepte un rôle dans un pilote pour une série, Hollywood Confidential, avec Edward James Olmos, mais le pilote ne sera pas retenu et fait l'objet d'un téléfilm sorti plus tard en 1997.

Entre temps, Charlize Theron se crée une réputation de star montante à Hollywood, à travers ses participations dans des publicités pour Axe et Martini. Charlize Theron fait ses vrais débuts au cinéma dans Two Days In The Valley de John Herzfeld, un thriller dans lequel elle tient le rôle de la fiancée de James Spader. Elle enchaîne avec un petit rôle dans la comédie That Thing You Do!. Son jeu d'actrice est remarqué, à la fois par les critiques et par les acteurs tel Tom Hanks, qui sont impressionnés par son talent. Charlize Theron joue ensuite dans une nouvelle comédie, Le Plus fou des deux de Jonathan Lynn qui n'aura pas le succès commercial escompté.

Ascension (1998-2002)

Dans le film L'Associé du diable, Charlize Theron partage l'affiche avec Al Pacino et Keanu Reeves. Ce rôle d'une épouse schizophrène est plus complexe, et illustre la progression de sa carrière vers des rôles plus intéressants. Le film constitue par ailleurs son premier succès commercial, et lui permet de confirmer son rang de star montante du cinéma. Les années suivantes, l'actrice enchaîne les tournages, avec les films tels que Celebrity, Mon ami Joe ou encore Intrusion en 1999.

Malgré la réussite professionnelle, les difficultés personnelles restent présentes. Dans son pays natal, sa mère Gerda se remarie, ce qui perturbe la relation fusionnelle mère-fille sur laquelle Charlize s'était beaucoup appuyée jusque-là. Malgré tout, Charlize s'habitue à sa nouvelle situation familiale, jusqu'à ce que le fils de son beau-père se tue dans un accident de voiture, le premier jour du tournage de Mon ami Joe. Cet accident aura raison de l'unité retrouvée dans la famille Theron, sa mère Gerda divorçant quelques mois plus tard. Celle-ci s'installe à Los Angeles pour se rapprocher de sa fille.

La carrière de Charlize Theron prend un tournant en 1999 avec le film Piège fatal, qui marque son détachement des simples seconds rôles d'épouse ou de petite amie. Ses personnages, à l'image de son rôle dans Piège fatal ou The Yards, lui permettent d'exprimer une palette d'émotions plus étendue, et par la même occasion d'élargir ses choix de rôles futurs. Les Chemins de la dignité est le quatrième film dans lequel elle participe dans la seule année 2000, témoignant des nombreuses sollicitations dont elle est l'objet.

Malgré ce début de carrière prometteur, les années 2000 voient se succéder des films au succès commercial très limité comme Le Sortilège du scorpion de jade, Mauvais piège ou encore Une chambre pour quatre. Le film symbole de cette courte période est Sweet November en 2001, dans lequel Charlize retrouve Keanu Reeves. Les critiques pour ce film sont désastreuses, et son rôle lui vaut une nomination aux Razzie Awards dans la catégorie « plus mauvaise actrice ».

Consécration (2003-2005)

Mais l'année 2003 reste à ce jour la plus importante pour Charlize Theron, puisqu'elle tourne dans Braquage à l'italienne, son plus gros succès commercial, et Monster, qui lui vaudra l'Oscar de la meilleure actrice. L'actrice s'est beaucoup documentée pour habiter le rôle de Aileen Wuornos puisque la jeune femme étudie un documentaire de Nick Broomfield de 1992 sur cette tueuse en série, et passe du temps avec une des amies de Wuornos, qui a entretenu une correspondance avec celle-ci lors de son séjour en prison. Pour le tournage l'actrice prend 15 kilos, et se fait remodeler le visage au silicone. À son actif également, le Golden Globe de la meilleure actrice, le Screen Actors Guild Award de la meilleure actrice et l'Ours d'argent de la meilleure interprétation féminine au Festival de Berlin.

En 2004, sa prestation dans le biopic anglo-américain Moi, Peter Sellers, de Stephen Hopkins, lui vaut une seconde nomination aux Golden Globes.

L'année suivante, c'est son interprétation dans le drame L'Affaire Josey Aimes qui est salué par une seconde nomination à l'Oscar de la meilleure actrice. Cette performance confirme surtout sa versatilité, et une recherche de légitimité en tant qu'actrice. Ce besoin de justification a toujours été une source de motivation, selon elle : « Il semble que toute ma carrière ait consisté à donner la preuve que je pouvais tenir les rôles ».

Confirmation en demi-teinte (2005-2010)

La même année, elle enchaîne avec le film d'action et de science-fiction Æon Flux, de Karyn Kusama, dont elle joue le rôle-titre. Le film est néanmoins éreinté par la critique, et ne parvient pas à rembourser son budget initial. Cet échec dans un cinéma plus commercial marque le début d'une période creuse.

Si en 2007, le drame Dans la vallée d'Elah de l'oscarisé Paul Haggis, aux côtés de Tommy Lee Jones, confirme sa capacité à tenir des rôles de femme forte et engagée, l'échec du film d'action politique Bataille à Seattle, écrit et réalisé par son compagnon Stuart Townsend étaye une difficulté à s'éloigner du drame pur.

Son année 2008 est marquée par un retour à ce genre, avec Sleepwalking de Bill Maher, qu'elle produit. Le film est un échec critique et commercial. De même pour l'ambitieux drame Loin de la terre brûlée, de Guillermo Arriaga, qui déçoit la critique, et échoue largement au box-office. Seul le blockbuster Hancock, de Peter Berg lui permet de se distinguer. Cette satire de film de super-héros ne convainc pas la critique, mais cartonne au box-office, essentiellement grâce à la performance de la star Will Smith dans le rôle-titre.

L'année 2009 est mince : elle se contente d'un petit rôle dans le drame post-apocalyptique La Route, de John Hillcoat, adapté du classique éponyme de Cormac McCarthy, et prête sa voix au film d'animation Astro Boy, de David Bowers (director) (en), qui divise la critique et échoue commercialement.

Retour triomphant (depuis 2011)

Elle fait son retour en 2011 avec la comédie dramatique Young Adult, qui reforme le tandem gagnant de Juno, à savoir Jason Reitman à la réalisation et Diablo Cody à l'écriture. Le film, intégralement construit autour de son personnage d'ancienne princesse déchue, de retour dans sa ville natale, est reçu très favorablement par la critique, mais n'est pas un très grand succès commercial. L'actrice reçoit plusieurs nominations, dont celui du Golden Globe de la meilleure actrice dans un film musical ou une comédie. Il s'agit de sa seconde nomination, après celle pour L'Affaire Josey Aimes, en 2005.

Pour l'année 2012, elle mise par contre sur deux blockbusters : tout d'abord l'adaptation fantastique Blanche-Neige et le Chasseur, de Rupert Sanders, où elle prête sa plastique à la reine Ravenna et livre une performance remarquée de reine cruelle et perdue dans sa folie narcissique. Elle partage l'affiche du film avec Kristen Stewart et Chris Hemsworth, deux stars montantes d'Hollywood. Le film est un succès, et une suite est mise en chantier. Elle est également à l'affiche de l'ambitieux récit de science-fiction Prometheus, qui marque le retour du cinéaste Ridley Scott à l'Univers d'Alien. Cette préquelle au classique Alien est bien reçu par la critique et cartonne au box-office, en générant, dès son premier week-end d'exploitation,plus de 50 millions de dollars de recettes.

En 2014, elle fait confiance à Seth MacFarlane, le réalisateur de l’irrévérencieux succès surprise Ted, pour s'aventurer dans la comédie. Mais la parodie de western Albert à l'ouest déçoit largement la critique, comme au box-office.

En 2015, elle interprète le rôle féminin principal, celui de l'imperator Furiosa, dans le blockbuster apocalyptique Mad Max: Fury Road, de George Miller. Le film, présenté hors compétition au 68 festival de Cannes, est plébiscité par la critique internationale, et fonctionne très bien au box-office.

La même année, elle produit et joue dans le drame Dark Places, mis en scène par le français Gilles Paquet-Brenner, basé sur le roman éponyme de Gillian Flynn. L'actrice y retrouve son partenaire de Mad Max: Fury Road, Nicholas Hoult, mais s'entoure aussi des valeurs montantes Christina Hendricks et la jeune Chloë Grace Moretz. Le film est un flop critique et commercial.

En 2016, elle pourra compter sur le rôle de la reine Ravenna dans la préquelle de Blanche-Neige et le Chasseur, blockbuster centré cette fois sur le personnage du chasseur incarné par Chris Hemsworth. Kristen Stewart a été écartée, mais les actrices Jessica Chastain et Emily Blunt rejoignent la distribution.

Avant ça, elle sera dans le drame The Last Face réalisé par son ex-compagnon Sean Penn, et dans lequel elle donnera notamment la réplique aux français Adèle Exarchopoulos et Jean Reno.

Vie privée

Au milieu des années 1990, elle a eu une relation amoureuse avec l'acteur Craig Bierko. Puis de 1997 à 2001, elle fut avec Stephan Jenkins, le chanteur du groupe Third Eye Blind.

En 2008, Charlize Theron devient officiellement citoyenne américaine tout en conservant sa nationalité sud-africaine.

De 2002 à 2010, l'actrice a été la compagne de l'acteur Stuart Townsend.

En , le porte-parole de Charlize Theron annonce qu'elle devient mère pour la première fois en adoptant un petit garçon prénommé Jackson, en Afrique du Sud.

Début janvier 2014, Sean Penn confirme être en couple avec Charlize Theron mais leur rupture est annoncée le 17 juin 2015.

En août 2015, elle adopte une petite fille prénommée August.

Image publique

En janvier 1999, elle fait la une du célèbre magazine Vanity Fair et en juin celle de Playboy et montre plusieurs clichés dénudés.

À la suite de la cérémonie des Oscars en 2004, où elle obtient l'Oscar de la meilleure actrice pour le film Monster, Charlize Theron fait un retour triomphal en Afrique du Sud où elle est accueillie comme une héroïne nationale, d'autant plus qu'aucune actrice africaine n'avait été distinguée depuis la création des Oscars. L'effet de l'obtention de cet Oscar fut si retentissant, que Charlize Theron fut reçue par l'ancien président sud-africain Nelson Mandela et son successeur, le président Thabo Mbeki, qui lui offrit une once d'or. En outre, de nombreux parents en Afrique du Sud ont prénommé leurs filles Charlize à la suite de cet événement.

Le , elle est nommée « Messagère de la paix des Nations unies » pour son action envers les enfants pauvres d'Afrique du Sud.

Toujours en 2008, l'actrice est nommée 43 « plus belle femme au monde » par la magazine FHM.

Le , elle est la présentatrice du tirage au sort de la coupe du monde de football 2010 au Cap (Afrique du Sud), événement diffusé dans 200 pays et suivi par plus de 200 millions de téléspectateurs. Au cours de la répétition générale, elle tire du chapeau la France en disant « Ireland », pour protester contre l'élimination de cette dernière par la France, entachée par la main de Thierry Henry, ce qui a causé la stupeur des organisateurs de la manifestation.

Elle apparaît dans la pub J'adore de Parfums Christian Dior. Elle est également présente dans le clip Crossfire, le premier single solo de Brandon Flowers.

En 2010, le magazine FHM classe Charlize comme étant la 56 « femme la plus belle au monde » sur 100 stars.

Charlize a été classée 16 de la liste des « 20 femmes les plus belles au monde » par le magazine Maxim en 2012.

L'actrice est membre de l'association PETA. Elle est d'ailleurs apparue pour une campagne contre la fourrure.

Charlize Theron est également favorable au mariage homosexuel et a participé à une manifestation de soutien qui a eu lieu en Californie, le 30 mai 2009. Elle a notamment déclaré à ce sujet : « Je ne me marierai que lorsque mes amis gay pourront eux aussi se marier ».

Charlize Theron a joué dans...